Avoir une case en moins


[ SIGNIFICATION ]
Être anormal.
Être fou.

[ ORIGINE ]
Qu’est-ce qu’une case ?
Bien sûr, il y a celle qu’on pouvait acheter sur la page d’un million de dollars, celle de l’oncle Tom , celle en Andorre dans laquelle on fait non pas un pas mais plusieurs quand on s’y rend , celle d’une bande dessinée…

Mais il y a aussi celle qu’on trouve dans notre cerveau. Ou plutôt ‘celles’, car elles sont nombreuses, chacune ayant sa propre fonction, chacune étant dédiée à une activité bien particulière[1].
Il suffit qu’il nous en manque une pour que nous soyons considérés comme anormaux, voire fous.

Bien entendu, le cerveau n’est pas divisé en un ensemble de cases parallélépipédiques aussi bien disposées les unes sur ou à coté des autres que dans un casier (si, si, je confirme). Mais il est effectivement compartimenté, chaque zone ayant un rôle précis, et c’est pourquoi certains, par plaisanterie, l’ont assimilé à un tel casier parfaitement ordonnancé dans lequel, une seule en moins suffit à faire dérailler la machine.

[ EXEMPLE ]
« Les créateurs sont par nature des rebelles. Les meilleurs ont une case en moins – ou en plus – qui leur permet d’aller à la rupture. C’est vrai pour les artistes et les penseurs. C’est nécessaire pour les entrepreneurs. Ça le sera même de plus en plus. Ceux qui réussissent dans une économie où les idées deviennent la principale matière première savent délirer. »
L’Expansion – Article du 20/02/2002

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s