Piquer un fard

Signification
Rougir brusquement
Origine:
En Bretagne, il est bien plus facile de piquer un far que de piquer un phare.
Mais que ce soit en mangeant un far ou en montant dans un phare, n’importe qui peut piquer un fard.’Piquer’ a ici le sens de « faire brusquement » comme on le trouve dans « piquer un roupillon » ou « piquer une colère », par exemple.Mais qu’en est-il du fard ?
Le Robert nous donne la définition suivante de ce mot qui date du XIIIe siècle : « composition dont l’application sur la peau donne à celle-ci plus d’éclat ou masque un défaut physique ». Autrement dit, c’est ce qu’on appelle aujourd’hui un maquillage, grâce auquel une femme peut aisément se rosir la peau du visage, voire se la rougir en cas d’excès.
C’est par comparaison entre ce fard artifice et le rougissement d’une personne émotive que l’expression est née.Si le mot est très ancien, l’expression date de la deuxième moitié du XIXe siècle.

[ EXEMPLE ]
« Anaïs, qu’est-ce que tu racontais donc à Marie Belhomme pour lui faire piquer des fards, que ceux de la Bastille sont pâles à côté ! »
Colette – Claudine à l’école

[ COMPLEMENTS ]
Il est aussi intéressant de savoir que dans l’islam le ‘fard’ désigne ce qui est obligatoire, ce qui est imposé par la loi. Ainsi, faire la prière ou jeûner pendant le Ramadan font partie du fard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s