Perpignan

Perpignan est assez petite comme ville. On peut la traverser vite à pied – heureusement, comme il n’y a ni métro, ni tram. Cependant, elle est très animée, au moins pendant la journée. C’est un vrai mélange de cultures française et catalane, et les deux langues coexistent assez paisiblement. En effet, les panneaux touristiques sont tous en français et catalan (et souvent aussi en anglais et espagnol), et sa devise est catalane : Fidelissima vila de Perpinyà (Très fidèle ville de Perpignan). En plus le drapeau de Perpignan, formé de neuf bandes jaunes et rouges, est le même que le drapeau catalan. Le Castillet, qui domine la place de la Victoire, est emblématique de Perpignan. Il abrite le musée folklorique Casa Pairal, et d’en haut de la tourelle il y a une belle vue sur la ville et les montagnes.
À part le vent, dont nous n’avons pas souffert pendant notre visite mais qui est apparemment terrible le long de l’année, je ne vois aucune raison de ne pas aimer Perpignan, et je vous conseille d’y aller si vous avez la chance.

PERPIGNAN

When we announced that we were going to visit Perpignan, most of our friends asked « why? » or « what for? » I’m very glad their negativity didn’t stop us from going, because my husband and I really liked the capital of French Catalonia.

Perpignan is a fairly small city. You can cross it on foot – fortunately, since there is no subway or tram. Yet it’s very lively, at least during the day. It’s a real mix of French and Catalan culture, and the two languages co-exist fairly peacefully. Indeed, informational signs for tourists are all in French and Catalan (and often English and Spanish as well), and its slogan is Catalan: Fidelissima vila de Perpinyà (Very faithful city of Perpignan). In addition, Perpignan’s flag, formed with nine yellow and red stripes, is the same as the Catalan flag.

Le Castillet, which towers over Place de la Victoire, is one of the symbols of Perpignan. It houses the folk museum Casa Pairal, and from the top of the turret there is a beautiful view of the city and mountains.

Aside from the wind, which we didn’t suffer from during our visit but which is apparently terrible year round, I don’t see any reason not to like Perpignan, and I advise you to go if you get the chance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s